Catégorie : Souffrance

  • Masculinité toxique et banalité du mâle

    « La masculinité toxique est un concept utilisé en psychologie et dans les études sur le genre en référence à certaines normes du comportement masculin qui ont un impact négatif sur la société et sur les hommes eux-mêmes. Les stéréotypes traditionnels dépeignant les hommes comme socialement dominants, accompagnés de traits liés comme la misogynie et l’homophobie,…

  • Méthode n°21 : se régénérer de la maladie, de la fatigue et de la déprime

    Lorsqu’on est malade, fatigué ou déprimé, on peut avoir tendance à ignorer son état, ne pas l’accepter, le cacher et refuser de se reposer et prendre soin de soi. Grave erreur ! La seule manière de soigner la maladie, la fatigue ou la déprime, c’est l’action adéquate, qui est souvent faite de repos, de détente…

  • Méditation n°17 : pourquoi tu n’y arrives pas, même en t’engageant de toutes tes forces ?

    Tu as tout essayé, Tu n’y arrive pas. Malgré tous tes efforts, tu n’arrives pas à sauver l’Humanité et la Vie sur Terre. Inexorablement, des millions de gens souffrent et meurent de la pollution de l’air, les écosystèmes sont détruits, les sols contaminés, l’air intoxiqué, l’eau salie, les forêts abattues. Des espèces disparaissent à un…

  • Commentaire n°43 : le conflit israélo-palestinien, la matrice du Mal

    Je ne suis ni juif ni musulman, ni israélien ni palestinien. Je suis allé une seule fois au Moyen-Orient, et encore, dans sa partie la plus occidentale, pour faire du tourisme près de la ville antique d’Éphèse. Je n’ai aucune relation personnelle avec des personnes impliquées. Mais j’ai pourtant un rapport intime avec le conflit…

  • Méditation n°46 : que dois-tu sacrifier à ton engagement ? Tout ! Rien !

    Rien ne ruine plus profondément, plus intérieurement que le devoir impersonnel, le sacrifice devant le dieu Moloch de l’abstraction. » Friedrich Nietzsche, philosophe (1844 – 1900), L’Antéchrist. Essai d’une critique du Christianisme (1896). « J’aime ceux qui ne cherchent pas, derrière les étoiles, une raison pour périr ou pour s’offrir en sacrifice ; mais ceux qui se…

  • Méditation n°44 : n’est-il pas totalement vain que tu t’engages dans la lutte contre le Mal ?

    J’abandonne sur une chaise le journal du matinLes nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennentJ’attends qu’elle se réveille et qu’elle se lève enfinJe souffle sur les braises pour qu’elles prennent Cette fois je ne lui annoncerai pasLa dernière hécatombeJe garderai pour moi ce que m’inspire le mondeElle m’a dit qu’elle voulait si je le permettaisDéjeuner en…

  • Méditation n°39 : que faire face au Mal inévitable ?

    « Rappelle-toi que bientôt tu ne seras plus rien, ni toi, ni aucune des choses que tu vois, ni aucun des hommes qui vivent en ce moment. Toutes choses sont nées pour changer, s’altérer et disparaître, afin que d’autres choses, toujours renouvelées, naissent à leur place. » Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle (121-180) L’Écocide, la guerre au Moyen-Orient…

  • Méditation n°25 : dis-moi, quels sont ces soucis que tu rumines sans cesse ?

    Tu partages le constat premier de bien des sages et philosophes : tu sens confusément que « quelque chose existe « . Et ce « quelque chose » qui te semble premier, tu sens bien qu’il s’agit de ta propre conscience. Comme l’a écrit le philosophe René Descartes, tu crois comprendre que tu penses donc tu es. Cette conscience…

  • Commentaire n°27 : cette impression que votre engagement écologique est vain

    Vous avez isolé votre logement et baissé le chauffage, vous roulez en vélo, prenez le train et avez renoncé à l’avion, vous faites du zéro déchet, êtes devenus végétariens et consommez localement ? Après vous être épuisé 5 ans, 20 ans, 50 ans, dans les écogestes, vous avez également rejoint depuis 5 ans, 20 ans,…

  • Méditation n°14 : quelles sont les idées à la base de ton désespoir écologique existentiel ?

    Dans la méditation précédente, tu as cherché à savoir si c’était l’Écocide qui t’empêchait d’être heureux et en a conclu qu’il était peut-être à la première places des causes de ta souffrance existentielle. Il s’agit ici de creuser davantage cette souffrance qui t’habite, pour mieux la comprendre. Le bouddhisme a montré que la souffrance morale…